AccueilInfos régionConseil général : Vincent Eblé et la décentralisation

Conseil général : Vincent Eblé et la décentralisation

Président du Conseil général, Vincent Eblé a réagi aux propos du premier ministre, Manuel Valls, concernant la réduction des échelons décisionnels locaux.
Conseil général : Vincent Eblé et la décentralisation
Conseil général 77 - Vincent Eblé

TerritoiresInfos région Publié le ,

« Le Premier ministre Manuel Valls vient de s’exprimer, lors de son discours de politique générale, en faveur d’une réduction de moitié du nombre de Régions au 1erjanvier 2017 et de la disparition des Conseils départementaux à échéance 2021. (…) Qu’on pose alors les vraies questions : celle de l’exercice et du financement des nombreuses compétences exercées aujourd’hui par les Départements : dans l’hypothèse de leur disparition, qui assurerait demain le plus efficacement la construction et l’entretien des collèges, l’entretien des routes, le soutien à l’insertion des chômeurs, etc. ? ; celle de la représentation, dans la proximité, des territoires ruraux et périurbains, d’autant plus indispensable si les Régions sont appelées à se regrouper ; cela est particulièrement vrai pour la Seine-et-Marne (…) ; celle des doublons avec l’État qui, 30 ans après les débuts de la décentralisation, ne s’est toujours pas dessaisi d’un certain nombre de services sur des compétences qu’il n’exerce pourtant plus directement ; celle enfin du déficit démocratique qui s’est largement exprimé lors des dernières échéances électorales et auquel la réponse ne peut consister en un éloignement grandissant des élus vis-à-vis des citoyens, éloignement qui laisserait libre cours au pouvoir de la technocratie. Oui, nos collectivités locales doivent évoluer ; leurs compétences respectives doivent être clarifiées. Mais méfions-nous des réponses simplistes ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?