Collèges : la démographie incite le Département à investir

le - - Actualité - Grand témoin

Collèges : la démographie incite le Département à investir
© DR

L'exécutif départemental s'est réuni pour faire le point sur les différents chantiers touchant les collèges, à l'heure où quelque 71 000 élèves viennent de faire leur rentrée.

« La rentrée scolaire est un moment toujours important pour un département », a d'emblée tenu à rappeler Patrick Septiers. Il faut dire qu'en 2018, le Conseil départemental de Seine-et-Marne a dépensé plus de 61 millions d'euros pour construire, réhabiliter, étendre ou entretenir les 128 collèges publics du territoire. Près de 1 000 nouvelles têtes rejoignent chaque année ces établissements qui accueillent 71 259 élèves cette année.

En cette rentrée, deux établissements ouvrent leurs portes. Le collège Arnaud Beltrame de Vulaines-sur-Seine, d'une capacité de 600 élèves et dont le coût a atteint 22 millions d'euros, doit permettre de suivre ces évolutions démographiques mais aussi d'améliorer les conditions de transports des enfants de la rive droite de la Seine. A Villeparisis, les bâtiments provisoires du collège Marthe Simard accueillent 300 élèves, avant que les locaux définitifs ne soient construits pour la rentrée 2021 au plus tard. Cinq autres établissements ont été agrandis : les collèges Jacques-Yves Cousteau à Bussy-Saint-Georges, RobertDoisneau et Georges Politzer à Dammarie-les-Lys, Paul Eluard à Montereau-Fault-Yonne et François Villon à Saint-Fargeau-Ponthierry.

86 % des communes ayant choisi le retour de la semaine de quatre jours, le Département a également réorganisé les transports. « un tiers des circuits scolaires spéciaux ont été réajustés pour correspondre à la demande, de nouveaux circuits spéciaux ont été créés et 5 000 cartes scolaires ont été imprimées », a précisé Patrick Septiers, qui a indiqué par ailleurs « être soucieux de la réussite éducative des collégiens », le Département intervenant au-delà de ses compétences avec des projets pédagogiques dont des résidences d'artistes, des expériences scientifiques ou des recherches historiques.

Côté restauration, l'exécutif départemental s'est montré rassurant quant à la création d'une plateforme d'approvisionnement en produits agricoles de proximité. « Nous sommes passés d'un projet qualifié d'utopique à une faisabilité grandissante », a révélé le président du département, indiquant que « les décisions seraient prises à la fin de l'année pour lancer les opérations ».

Les structures en préparation

- Le collège Lucie-Aubrac actuellement en construction à Montévrain.
- Un collège de 600 places à Coubert, dont les travaux vont débuter en fin d'année 2020.
- La construction d'un collège provisoire à Bussy-Saint-Georges, dont l'ouverture est prévue en janvier 2020 pour accueillir les 700 élèves du collège Claude Monnet. Un quatrième collège sera construit
« une fois que les conclusions de l'expertise judiciaire en cours sur les bâtiments du collège Claude Monet seront connues ».
-  Un établissement de 800 élèves à Chelles.
- Deux secteurs identifiés pour des nouveaux collèges : Saint-Fargeau-Ponthierry et Coupvray.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide