AccueilCollectivitéMilitaires blessés et valides réunis par le sport

Militaires blessés et valides réunis par le sport

Le Centre national des sports de la Défense (CNSD) a organisé la première édition du tournoi international militaire du tir à l'arc sur son site de Fontainebleau, en collaboration avec la Fédération française de tir à l'arc et sous l'égide du Conseil international du sport militaire (CISM).
Militaires blessés et valides réunis par le sport

TerritoiresCollectivité Publié le ,

L'amitié par le sport. Telle est la devise du Conseil international du sport militaire (CISM), illustrée parfaitement lors du Tournoi international militaire de tir à l'arc, oraganisé dernièrement au Centre national des sports de la Défense (CNSD) de Fontainebleau.

Dans la bonne humeur et dans un esprit de fraternité, plus de 100 participants, dont 25 blessés militaires, issus de 12 nations, telles que la Russie, la Corée du Sud, le Danemark, les États-Unis ou encore la Tunisie, ont concouru, en individuel ou en équipe, à l'aide de leur arc olympique (arc classique) ou de leur arc à poulie.

« Nous avons tenu à réunir, lors de cette première édition, des militaires blessés et valides, avec pour objectif de créer une fraternité d'armes entre sportifs, valides ou non, et issus de tous pays, a souligné Hervé Piccirillo, commissaire aux sports militaire et commandant du CNSD. Il n'y a pas d'autre compétition au monde qui mixe les deux. »

« Se reconstruire et retrouver un équilibre »

Les 19 membres de l'équipe de France militaire de tir à l'arc, entraînés notamment par Thierry Quehen, dirigeant du club de la Compagnie d'Arc de Fontainebleau, se sont illustrés en remportant pas moins de deux médailles d'or, trois médailles d'argent et six médailles de bronze.

Aussi, comme un parfait rappel de l'esprit du tournoi, les champions français ont brillé dans les deux catégories mixtes. L'équipe franco-américaine composée de l'adjudant Franck Gibot (blessé militaire), du gendarme Florian Cieplak (blessé) et de Ryan Mcintosh (blessé) s'est ainsi illustrée à l'arc à poulie. L'équipe mixte (valides/blessés) formée par Florian Cieplak et Jérémy Thierry a également remporté le titre dans la catégorie arc à poulie.

Ces prix sont aussi un moyen pour les militaires blessés de « se reconstruire et de retrouver un équilibre psychologique pour se réinsérer dans leurs milieux sociaux, familiaux ou professionnels », estime Hervé Piccirillo. Guilherme Keese, représentant du Cism lors du tournoi, a souligné que cette manifestation permettait de « promouvoir une discipline majeure au sein du CISM et de bénéficier d'un événement pilote ». Aussi, fort de ce succès, le CISM compte réitérer l'événement chaque année.

Deux organismes du sport militaire à la manoeuvre

© MSM - Hervé Piccirillo et Guilherme Keese. Le CNSD est un organisme interarmées placé sous l'autorité du chef d'état-major des armées. Il met en œuvre la politique du ministère des armées, en concevant, animant et évaluant la pratique des activités physiques, militaires et sportives dans les armées.

Le Cism a de son côté été créé en 1948 sous l'initiative d'un chef de bataillon français, le colonel Henri Debrus. Le Cism est en quelques sortes le « CIO militaire ». Quelque 136 pays se rencontrent chaque année dans des compétitions mondiales ou continentales, dans un « espoir d'amitié et de paix entre les peuples ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?