AccueilÉconomieVie des entreprisesClem' joue la carte de l'autopartage

Clem' joue la carte de l'autopartage

Fondée en 2010, cette entreprise innovante est spécialisée dans l'écomobilité partagée. Elle est très présente en Seine-et-Marne.
Clem' joue la carte de l'autopartage
@ Clem'

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Les clés de la mobilité. Voilà ce que signifie Clem', dont la mission est d'accompagner les villes dans leur transition énergétique grâce à des services de mobilité partagée et électrique. Spécialiste de l'autopartage de véhicules électriques et de la recharge intelligente, cette start-up est présente dans plus de 200 villes en France, ainsi qu'aux Etats-Unis et en Chine.

La Seine-et-Marne est son terrain de jeux favori avec des implantations dans les Communautés d'agglomération de Marne et Gondoire, Val d'Europe et de Paris-Vallée de la Marne. C'est d'ailleurs le plus important dispositif péri-urbain d'écomobilité décarbonnée de France avec 72 stations (soit 156 points de charge) et 61 véhicules électriques répartis dans 27 communes. Signe de son implication dans le département, Clem' possède des bureaux à Sénart et à Champs-sur-Marne.

Toute l'originalité et l'efficacité de cette start-up réside dans sa plateforme communautaire brevetée et baptisée “clem.mobi”. Accessible depuis internet ou sur mobile, elle est la seule à combiner des fonctionnalités d'autopartage de véhicules (de vélos aussi !), de covoiturage et de réservation sur bornes de recharge. D'où une large palette de services pour partager voitures et trajets depuis une seule et même station. Son offre s'adresse aux entreprises, aux habitats collectifs et aux collectivités péri-urbaines et rurales (de 2 000 à
300 000 habitants). Au total, 350 stations de recharge et d'autopartage sont en service. Quant aux modèles proposés, ils vont de la Renault Zoé à la familiale Nissan E-NV200 en passant par la Mitsubishi Outlander et la Renault Kangoo frigorifique.

En matière d'environnement, Clem' fait évidemment figure de bonne élève. Grâce à sa solution de pilotage de l'énergie des bornes de recharge, les véhicules peuvent se recharger lorsque la production d'électricité est la plus économique et émet le moins de CO2 pour optimiser l'impact sur le climat. En 2019, l'agence de notation française Early Metrics a ainsi classé Clem' parmi les 13 start-up internationales qui contribuaient le plus à lutter contre l'urgence climatique.

L'an passé, l'entreprise, qui croule sous les prix et les labels, a franchi une nouvelle étape en étant choisie par la Ville de Paris pour développer son service “Mobilib' Utilitaires”. 264 véhicules utilitaires électriques vont être ainsi déployés sur les anciennes bornes Autolib dans le cadre d'un service de location ouvert aux professionnels et aux particuliers. Pour Clem', qui emploie 28 salariés et qui vise un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros en 2022, l'écomobilité est un vrai plaisir autopartagé.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?