AccueilLoisirs & CultureCigarette électronique : quelle régulation ?

Cigarette électronique : quelle régulation ?

Bien que vapoter soit moins nocif que fumer, une réglementation semble nécessaire.

Art de vivreLoisirs & Culture Publié le ,

En avril dernier, Marisol Touraine – ministre de la Santé – s’était déclarée favorable à l’interdiction de la cigarette électronique dans « certains lieux publics ». Mais rien n’est encore décidé et il n’existe actuellement aucune réglementation, hormis l’interdiction de vente aux mineurs. Le marché français de la cigarette électronique est en plein essor, avec des ventes multipliées par sept en deux ans. Environ 3 %% des Français vapotent régulièrement et un Français sur cinq a déjà essayé l’e-cigarette.

Le débat concernant ses effets sur la santé est loin d’être clos. Certains médecins estiment qu’elle permet de réduire le tabagisme, d’autres pointent le manque de recul. Mais aucune étude d’envergure n’a encore été publiée. Quelques pays (Brésil, Israël, Singapour…) l’ont interdite. L’Agence nationale de sécurité du médicament avait déconseillé l’usage de l’e-cigarette en mai 2011. D’une part en raison de sa teneur – variable selon les modèles – en nicotine, toujours susceptible d’induire une dépendance ; d’autre part en raison des substances utilisées (arômes, solvants…), dont la toxicité reste à évaluer. Une étude du mensuel 60 Millions de Consommateurs a montré de plus que l’étiquetage des produits n’était pas toujours conforme.

Le gouvernement, qui va bientôt dévoiler son plan antitabac, va devoir encadrer provisoirement l’usage de la cigarette électronique, en attendant un consensus de la communauté médicale.

Claude Thimonier

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?