AccueilInfos régionChenilles processionnaires en forêt : l'ONF lance l'alerte

Chenilles processionnaires en forêt : l'ONF lance l'alerte

L'ONF invite les promeneurs à la prudence, leurs poils urticants pouvant provoquer des effets indésirables pour la santé des humains et des animaux
Chenilles processionnaires en forêt : l'ONF lance l'alerte
© DR

TerritoiresInfos région Publié le ,

Depuis plusieurs années, entre juin et mi-juillet, les chenilles de la processionnaire du chêne prolifèrent dans les arbres des forêts et des parcs, notamment en Île-de-France. Avec la chaleur printanière, elles ont rapidement fait leur réapparition. Attention ! Leurs poils très urticants volent au vent pouvant causer des désagréments aux humains et aux animaux ", avertit l'ONF, qui invite les promeneurs à la prudence.

Ces nids plaqués sur le tronc ou sous les branches se remarquent aisément. Pour que la transformation s'opère, les chenilles sortent de leur cocon, pour se nourrir des feuilles du chêne. Les effets viennent de leurs poils urticants Si ces chenilles s'attaquent aux chênes en mangeant leurs feuilles, bien que localement impressionnante, la consommation n'entraîne généralement pas la mortalité des arbres atteints.

La vigilance doit être de mise en évitant tout contact direct avec les chenilles, leur nid et les zones potentiellement infestées, selon l'Office. Transportés par le vent, parfois sur plusieurs kilomètres, leurs poils urticants microscopiques s'accrochent facilement à la peau ou aux muqueuses. Ils peuvent engendrer chez certaines personnes des effets indésirables pour la santé. Des troubles qui se manifestent par des irritations, démangeaisons, conjonctivites dans les cas les plus fréquents, voire des réactions allergiques plus sérieuses chez les personnes sensibles.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?