AccueilCollectivitéChelles : la carrière du Sempin sera transformée en parc naturel

Chelles : la carrière du Sempin sera transformée en parc naturel

Lancé en 2019, ce vaste chantier vise à requalifier des espaces dégradés en milieu périurbain. Cinq ans de travaux seront nécessaires.
Chelles : la carrière du Sempin sera transformée en parc naturel
@ DR

TerritoiresCollectivité Publié le ,

C'est en 2012 que la Société d'aménagement foncier et d'établissement rural (Safer) d'Île-de-France a acquis, auprès du groupe Saint-Gobain, cet ensemble foncier de 120 hectares situé à l'intersection de Chelles, Gagny et Montfermeil. Regroupés sur deux collines (Mont Guichet et Sempin), ces terrains constituent, avec le fort de Chelles, les grands espaces ouverts de la Communauté d'agglomération Paris-Vallée de la Marne (CAPVM) et un maillon important de la ceinture verte de l'Est parisien. La CAPVM est d'ailleurs composée à 44 % d'espaces végétalisés et elle entretient en direct une surface de 542 hectares, soit 13 % des espaces végétalisés du territoire.

Pendant plus d'un siècle, le gypse a été extrait de leur sous-sol, mais cette activité les a fortement fragilisés. Au terme de son exploitation, la carrière du Sempin (23 hectares) a été abandonnée sans avoir été suffisamment stabilisée. Divers déchets y ont été déposés et des espèces invasives ont déséquilibré sa biodiversité. À proximité immédiate, le parc Jean-Pierre Jousseaume, qui venait d'être réaménagé par la municipalité de Montfermeil, a dû être fermé au public peu de temps après sa réouverture en raison d'un effondrement de terrain. Il devenait donc urgent d'engager sur ce site un vaste programme de sécurisation doublé d'une restauration écologique.

Cette opération représente un chantier technique de grande ampleur conçu et engagé dans le cadre du partenariat entre la Safer et l'entreprise seine-et-marnaise ECT, basée à Villeneuve-sous-Dammartin. Celui-ci prévoit notamment une réutilisation et une valorisation des terres excavées lors du percement de la ligne 16 du Grand Paris Express (GPE). Deux conventions complètent ce cadre contractuel avec la Communauté d'agglomération Paris-Vallée de la Marne et avec la Société du Grand Paris (SGP). Le 12 mai dernier, Thierry Coudert et Marc Guillaume, respectivement préfets de Seine-et-Marne et de Paris Île-de-France, se sont ainsi déplacés à Chelles, afin de visiter ce chantier qui doit être achevé en 2024.

À cette date et pendant une durée de 10 ans, un suivi écologique permettra de juger de l'efficience des mesures mises en oeuvre en faveur de la biodiversité. Dès que la colline du Sempin aura été réaménagée, les promeneurs auront accès à plusieurs espaces : cinq hectares de prairies récréatives et dix hectares de milieux naturels ouverts offrant un lieu d'accueil pour les insectes et les oiseaux, des promenades, des belvédères, un jardin-verger, une clairière, un parc (Jean-Pierre Jousseaume) réouvert au public et des zones naturelles et reboisées dédiées à la faune et à la flore.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?