Chelles : Gérald Darmanin rencontre les agents du fisc

le - - Territoires - Infos région

Chelles : Gérald Darmanin rencontre les agents du fisc
© MSM

À l'occasion de la mise en œuvre du prélèvement à la source, le ministre de l'Action et des Comptes publics s'est rendu à Chelles pour rencontrer les agents du Centre des finances publiques.

« Il n'y a pas eu de bugs ni d'erreurs techniques ». C'est ce qu'a martelé le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, depuis le début de son “service après-vente” du prélèvement de l'impôt sur le revenu à la source (PAS), entamé début janvier. En déplacement à Chelles, pour « rencontrer des agents » du Centre des finances publiques et s'enquérir du bon déroulement de la réforme, l'élu de Tourcoing a répété qu'aucun « bug » n'était à déplorer sur les 19 millions de contribuables alors concernés. Il faut dire depuis quelques heures, le numéro d'appel spécialement dédié à la mise en place du PAS connaissait une surcharge, avec un pic de quelque
150 000 appels reçus en une journée. Aussi, 200 agents supplémentaires avaient été annoncés dans les centres d'appels, malgré la baisse progressive des sollicitations des contribuables. Le ministre a par ailleurs pu constater qu'à Chelles l'affluence était limitée, avec également moins de 70 mails à traiter par jour, dans un centre chargé de recouvrer les impôts de 80 000 contribuables.

« Aujourd'hui, nous avons un travail d'explication, à Chelles ou je suis venu saluer les agents des Finances publiques, je comprends qu'il y a moins de personnes qu'hier et qu'avant-hier, ça se ressent aussi dans les appels téléphoniques, c'est moins 30 % par rapport à hier », a tenu à souligner le ministre, indiquant que 70 000 personnes avaient composé le numéro spécial le jour de la visite.

« Nous devons continuer à travailler pour conseiller les Français, les écouter et répondre clairement à leurs questions. Lorsqu'il y a des problèmes de taux (le taux de prélèvement à la source, N.D.L.R.), parce que les Français lors de leur déclaration avaient oublié une source de rémunération, ou que leur situation a changé entre leur déclaration du mois d'avril et maintenant, il suffit de se rendre sur impôts.gouv.fr pour corriger les choses », a expliqué Gérald Darmanin, se réjouissant que le PAS permette désormais ces modifications rapides. En effet, sous deux mois, le contribuable est remboursé et sous 1 mois au plus tôt, le taux est corrigé.

D'où l'intérêt de la bonne implication des agents du Centre, que Gérald Darmanin a salué en mentionnant tout spécialement un agent répondant « en moins de 24 h à tous les mails relatifs au PAS ». « C'est la beauté des services publics », a-t-il finalement estimé. Une prime de 200 euros leur a d'ailleurs été attribuée au niveau national pour compenser cette nouvelle charge de travail.

Une année blanche ?

« Avec le prélèvement à la source il n'y aura évidemment aucun double prélèvement : tous les prélèvements mensualisés ont été arrêtés le 31 décembre 2018. Une précision utile : pour connaître le montant de votre impôt, il faut appliquer votre taux à votre revenu net imposable », précise le ministre des Comptes publics. Toutefois, les revenus exceptionnels perçus en 2018 restent malgré tout soumis à l'impôt sur le revenu, telles que les indemnités de départ à la retraite ou les primes exceptionnelles.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide