AccueilTerritoiresInfos régionChampignons : attention aux intoxications

Champignons : attention aux intoxications

L'agence de sécurité sanitaire et alimentaire alerte sur les risques à l'origine, pour l'instant, de trois décès.
Champignons : attention aux intoxications
© Adobe Stock

TerritoiresInfos région Publié le ,

La météo de cet été favorise les cueillettes précoces de champignons et de nombreuses intoxications sont déjà observées. Celles-ci peuvent être graves , voire mortelles. Entre le 1er juillet et le 29 août, 330 cas d'intoxication ont été ainsi rapportés aux centres antipoison et trois décès ont été constatés. Il faut donc respecter les bonnes pratiques pour une consommation en toute sécurité. D'autant que les risques d'intoxications sont multiples (confusion d'une espèce comestible avec une espèce toxique, consommation de champignons comestibles en mauvais état ou mal cuits).

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) assure la surveillance saisonnière des intoxications par des champignons à partir des données des centres antipoison. Ses recommandations sont précises :

  • ramasser uniquement les champignons que vous connaissez parfaitement (certains, hautement toxiques, ressemblent beaucoup aux espèces comestibles).
  • ne pas consommer la récolte avant de l'avoir faite contrôler par un spécialiste (pharmaciens ou associations de mycologie).
  • cueillir uniquement les spécimens en bon état et prélever la totalité du champignon (pied et chapeau).
  • ne pas cueillir les champignons près de sites potentiellement pollués.
  • bien séparer par espèce les champignons récoltés pour éviter le mélange de morceaux vénéneux et comestibles.
  • déposer les champignons dans une caisse ou un panier, mais jamais dans un sac plastique, qui accélère le pourrissement.
  • conserver les champignons au réfrigérateur (maximum 4°C) en évitant tout contact avec d'autres aliments et les consommer dans les deux jours après la cueillette.
  • consommer les champignons après une cuisson suffisante (20 à 30 minutes à la poêle ou 15 minutes à l'eau bouillante) et ne jamais consommer des champignons sauvages crus.
  • ne jamais donner à manger des champignons cueillis à de jeunes enfants.
  • ne pas consommer de champignon identifié au seul moyen d'une application numérique.
  • ne pas consommer de champignons vendus “à la sauvette”.

Le délai d'apparition des symptômes est variable, mais l'état de la personne intoxiquée peut s'aggraver rapidement. En cas de symptômes, essentiellement digestifs (douleurs abdominales, nausées, vomissements et diarrhées), il est utile de noter les heures du ou des derniers repas, l'heure de survenue des premiers signes et de conserver les restes de la cueillette pour identification. Photographiez votre cueillette avant cuisson en séparant les espèces. Les photos seront utiles au toxicologue du centre antipoison.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?