AccueilVie des entreprisesCédric Bardon "La Seine-et-Marne, une zone importante pour le transport"

Cédric Bardon "La Seine-et-Marne, une zone importante pour le transport"

Ancien joueur professionnel de haut niveau en Ligue 1 (Olympique Lyonnais, Stade Rennes, En Avant Guingamp), Cédric Bardon fonde, pendant sa carrière, une entreprise de travail temporaire dont il prend ensuite la direction. Il revient sur la création de cette société, son arrivée dans le secteur et son implantation en Seine-et-Marne.
Cédric Bardon
@ DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Quel regard portez-vous sur votre carrière de joueur professionnel ?

Ma carrière est maintenant loin. C'est une carrière normale. J'ai joué 17 ans au plus haut niveau. Cela a été une belle expérience pour moi.

Quel a été votre reconversion après votre retrait des terrains ?

Elle s'est passée assez simplement. Pendant ma saison en National, à Fréjus, je me suis rendu compte que je n'avais plus vraiment les jambes pour continuer. J'avais eu la chance d'anticiper pendant que j'évoluais à l'En Avant Guingamp, je me suis blessé au niveau des ligaments croisés. En 2004, j'avais monté une société, l'équipe RH. La transition s'est faite assez simplement, car j'étais déjà un peu dedans en tant que joueur de football.

Comment êtes-vous arrivé dans ce secteur ?

Je n'avais pas de lien avec ce secteur. Ce fut une question de rencontres. J'avais pendant ma période de blessure à Guingamp, l'idée de reprendre une entreprise de transport. Pour se faire, un de mes amis m'a mis en relation avec un de ses amis qui était introduit dans la cession/acquisition d'entreprises. Nous sommes rentrés en contacts et nous avons découvert que nous avions des contacts en commun. Cette personne avait déjà monté une structure de travail temporaire. Donc il avait le CV. Nous avons réfléchi et pourquoi pas remonter une structure de travail temporaire.

Depuis 2005, comment percevez-vous le développement de votre société ?

De 2005 à 2011, je n'ai pas dirigé. Ce sont des années qui ont été intéressantes. Et puis nous avons eu le malheur d'affronter la crise de 2008 qui nous a plombés. Quand j'ai récupéré la société en 2011, elle était en difficulté. Il a fallu tout de suite s'y remettre. Pour la transition, je n'avais pas trop le choix. Après, nous sommes sur un marché de l'emploi qui est très porteur, car nous sommes spécialisés dans le transport et le bâtiment. Aujourd'hui nous avons une difficulté, celui de trouver de la main d'œuvre.

Vous comptez une dizaine d'agences en France, deux en Île-de-France et une à Moissy-Cramayel, que pouvez-vous nous en dire ?

C'est une agence qui existe depuis bientôt trois ans. C'est la troisième agence de l'entreprise que j'ai créée. Cette agence essentiellement spécialisée dans les métiers du transport et de l'industrie. Elle fonctionne assez bien. Nous avons une personne en place depuis le début et qui s'en occupe.

La Seine-et-Marne et Moissy-Cramayel sont-ils un secteur porteur pour vous ?

Oui, nous avons identifié cette zone car l'activité y est très importante au niveau du transport. Étant donné que c'est notre activité principale, nous avons souhaité nous implanter dans ce secteur. Nous avons bénéficié de l'aide de l'un de nos clients pour la mise en place. Moissy et Lieusaint sont une zone importante de fret. Beaucoup de stockage, logistique et de transporteurs transitent par cet endroit.

Quels sont vos axes de développement ?

Nous ne savons pas trop encore. Mais dans les années qui arrivent, nous allons continuer de nous développer en région parisienne et en Seine-et-Marne. Aujourd'hui, nous sommes confrontés au manque de personnel. Notre développement va se fonder sur un bassin d'emploi suffisamment conséquent pour grignoter des parts de marché. Aujourd'hui, nous essayons de regarder les endroits stratégiques par rapport à notre activité et les bassins d'emplois qui sont exploitables.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?