AccueilTerritoiresCollectivitéCDG Express : la justice donne tort à Mitry-Mory
Transports

CDG Express : la justice donne tort à Mitry-Mory

La Cour administrative d’appel de Paris a validé la poursuite du chantier du futur train rapide entre Paris et l’aéroport de Roissy, projet contesté par la commune seine-et-marnaise.
CDG Express : la justice donne tort à Mitry-Mory
© DR

TerritoiresCollectivité Publié le ,

La polémique entourant la création d'une ligne ferroviaire de 32 kilomètres entre Paris (gare de l’Est) et l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle (baptisée CDG Express) a connu un nouveau rebondissement. L’objet du litige concerne la portion de voies nouvelles qui s'étend sur 4, 4 km à hauteur de Mitry-Mory. En novembre 2020, Charlotte Blandiot-Faride, la maire (PC) de la commune, avait attaqué l'arrêté préfectoral autorisant le projet à traverser des zones où vivent des espèces protégées et un jugement du tribunal administratif de Montreuil lui avait donné raison. Mais le 28 avril, la Cour administrative d'appel de Paris a jugé « qu'une raison d'intérêt public justifie de déroger aux dispositions du code de l’environnement concernant la protection des espèces animales ».

Le chantier du futur CDG Express (liaison directe en 20 minutes avec un train tous les quarts d’heure) va donc se poursuivre, même si, dans les faits, les travaux avaient continué en attendant cette décision de justice. Pour ses opposants (élus de gauche et associations de défense de l'environnement), ce “train des riches“ va être construit au détriment des transports en commun du quotidien.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?