AccueilInfos régionBrie et deux Morin : un Parc Naturel Régional en 2020 ?

Brie et deux Morin : un Parc Naturel Régional en 2020 ?

Le 20 avril dernier, les élus du syndicat d'études pour la création du Parc naturel régional (PNR) Brie et deux Morin ont voté à l'unanimité la délibération fixant les grandes orientations du futur parc.
Brie et deux Morin : un Parc Naturel Régional en 2020 ?

TerritoiresInfos région Publié le ,

Objet d'une véritable mobilisation collective, portée par les élus locaux et relayée par le Conseil local de développement (instance citoyenne et participative mise en place en février 2017 qui rassemble près de 200 membres), cette délibération réaffirme la volonté du territoire de poursuivre le classement en PNR.

Le territoire concerné compte 83 communes pour près de 120 000 habitants et rassemble les communautés de communes des Deux Morin, du Pays de Coulommiers, du Pays créçois, du Pays fertois, ainsi que la commune de Mortcerf.

Le classement en PNR est l'outil nécessaire pour valoriser le patrimoine naturel, culturel, architectural et renforcer l'attractivité de ce territoire, avec une ambition forte : incarner une campagne remarquable en Île-de-France, en devenant le 5e PNR francilien et le seul à l'est de la Région (les quatre premiers PNR franciliens sont ceux de la Haute Vallée de Chevreuse, du Vexin français, du Gâtinais français et d'Oise-Pays de France).

Cinq orientations majeures

La délibération met en avant les cinq éléments clés qui vont caractériser le futur PNR : la préservation des espaces agricoles et naturels face à la densification urbaine ; la protection de toutes les formes de patrimoine remarquable (historique, industriel, bâti agricole…) ; la prise en compte des enjeux écologiques. La gestion des risques naturels et la protection de la biodiversité constituent la troisième orientation forte de la délibération.
L'accent est également mis sur la valorisation de l'identité briarde qui doit « incarner un art de vivre à la campagne », en faisant la promotion des produits et services du territoire. Le dernier objectif est de favoriser le développement économique durable, avec de nouvelles filières 100 % locales : agriculture durable, éco-activités, tourisme, loisirs…

La délibération votée le 20 avril dernier sera envoyée au Conseil régional et au préfet de région, qui consultera le ministère de l'Environnement, la Fédération nationale des PNR et le Conseil national de protection de la nature. Une fois l'avis favorable obtenu, un intense travail de concertation et de rédaction de la charte du futur parc s'engagera pour aboutir à un classement en PNR, espéré pour fin 2020.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?