AccueilInfos régionBlé tendre : une récolte de 36,64 millions de tonnes en 2017

Blé tendre : une récolte de 36,64 millions de tonnes en 2017

Dans un récent sondage, Agritel estime que la récolte de blé tendre française atteindra cette année 36,64 millions de tonnes avec, selon la société experte en marchés agricoles, « une qualité exceptionnelle qui favorisera la mise en marché ».
Blé tendre : une récolte de 36,64 millions de tonnes en 2017

TerritoiresInfos région Publié le ,

Dans cette étude, réalisée auprès d'un large panel constitué des opérateurs de la filière*, Agritel précise que la récolte de blé tendre française « d'une très grande précocité », s'affiche exactement dans la moyenne 2008-2015, avec toutefois, selon Michel Portier, directeur général du groupe, « un rendement moyen national de 71,20 quintaux/ha, en retrait de -3,6 % par rapport à la moyenne de cette période ».

Le maintien d'une surface en hausse de 3,6 % par rapport à la période de référence permet de compenser la chute de rendement. Selon Agritel, cette dernière est la conséquence du déficit hydrique printanier, avec toutefois de très fortes hétérogénéités. Comme le précise Michel Portier, « Il est fréquent d'observer des écarts de rendements allant du simple au double au sein d'une même exploitation selon les types de sols et selon les précédents. Ces écarts sont aussi importants d'une région à l'autre selon les cumuls et la répartition de la pluviométrie ». Les régions Poitou-Charentes, Limousin, Picardie et Champagne Ardennes sont particulièrement affectées par la baisse des rendements mais c'est la Lorraine qui souffre le plus avec une chute approchant les 20 %.

La qualité fait la différence

Les conditions particulièrement chaudes et sèches de la fin de cycle ont, en revanche, permis d'atteindre sur une large partie du territoire de très hauts niveaux qualitatifs. Selon Michel Portier « les poids spécifiques sont généralement élevés tandis que le cap des 12 % de protéines sera probablement dépassé cette année ». Seules quelques poches très localisées de dégradation qualitative sont à déplorer suite aux pluies de début juillet.

Pour Michel Portier, « La qualité de la récolte 2017 permettra à la France de reconquérir les marchés perdus avec la médiocre récolte 2016, voire même d'en gagner de nouveaux sur un marché international qui s'annonce plus ouvert pour cette nouvelle campagne ».

* Échantillon représentatif de plus de 75 % de la surface totale de blé tendre française. Les entretiens ont été réalisés les 19 et 21 juillet 2017, sur l'ensemble du territoire national.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?