AccueilInfos régionBIM : Epamarne passe dans l'ère du bâtiment 2.0 avec le CSTB

BIM : Epamarne passe dans l'ère du bâtiment 2.0 avec le CSTB

S'inscrivant résolument dans une dynamique d'avenir, l'établissement public d'aménagement de Marne-la-Vallée, Epamarne, anticipe l'obligation de recours à la maquette numérique pour toutes les consultations publiques, entrant en vigueur dès 2017, en signant une convention avec le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) pour l'accompagner dans la mise en œuvre du BIM (Building Information Modeling) dans son activité d'aménageur.
BIM : Epamarne passe dans l'ère du bâtiment 2.0 avec le CSTB
© epa-marnelavallee.fr

TerritoiresInfos région Publié le ,

Epamarne, en collaboration avec le CSTB, lance ses premières consultations en BIM

En juillet 2014, Epamarne et le CSTB associaient leurs expertises dans le cadre d’un accord de Recherche au service de l’aménagement urbain. Les deux établissements publics renforcent aujourd’hui cette collaboration et s’engagent dans un partenariat visant à permettre à Epamarne d’intégrer progressivement la maquette numérique à tous ses projets d’aménagement. Pour ce faire, une expérimentation commune sera préalablement menée par les deux acteurs autour de la réalisation de maquettes numériques, aux échelles du quartier et du bâtiment, dans le cadre de projets d’aménagement urbain comme la Cité Descartes (Champs‐sur‐Marne) et le nouveau quartier de Marne‐Europe (Villiers‐sur‐Marne). Une « construction virtuelle » de ces quartiers majeurs du Grand Paris pourra ainsi être proposée avant le démarrage de la phase travaux. D’autres opérations immobilières pilotes, situées dans l’Eco‐quartier du Sycomore à Bussy‐Saint‐Georges et le quartier de Fontenelle à Chanteloup‐en‐Brie, ont par ailleurs été lancées en BIM durant l’été 2015.

Cette collaboration se traduit par une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) entre Epamarne et le CSTB. Prévue sur une période de trois ans, elle se déroulera en deux étapes :

‐ Une phase d’initialisation et de préparation de la démarche : rédaction des guides de production des données BIM et réalisation de prescriptions aux cahiers de commercialisation des lots ; 


‐ Une seconde phase de mise en œuvre : évaluation et suivi, de la conception à l’exploitation des opérations immobilières pilotes, retour d’expérience. 


Le BIM, un outil au service de la maîtrise des coûts et de l’efficacité collective

La mise en pratique du BIM vise à faciliter les processus de conception, de construction et d’exploitation des ouvrages, tout en générant des économies d’échelle sur le coût global des bâtiments. Le déploiement de ce nouvel outil à l’échelle du territoire permettra d’insuffler l’évolution des pratiques, avec : 


- Une meilleure lisibilité et fluidité dans la conception des projets : comparaison objective des rendus lors des consultations, respect du cahier des charges de la conception à la livraison ;

- Une efficacité collective améliorée : compréhension mutuelle du projet, collaboration entre les acteurs via les partages d’informations techniques ;

- Des gains sur les coûts de construction : réduction des coûts de production des logements, économies d’échelle dans l’entretien, la maintenance et l’exploitation des bâtiments.

La volonté d’Epamarne de se positionner sur ce sujet stratégique qu’est le BIM, s’accompagnera d’une démarche d’exemplarité. Attentif aux conséquences que peut entraîner le changement des habitudes de travail, l’établissement public se dote ainsi d’un comité interne de pilotage BIM, chargé d’accompagner ses partenaires (architectes, promoteurs, collectivités, services de l’Etat) dans la mise en œuvre de ces nouvelles méthodes de travail. Des réunions d’information par corps de métiers seront organisées à cet effet, afin de les aider à s’approprier cette nouvelle pratique innovante.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?