AccueilÉconomieVie des entreprisesBetterave sucrière : après l'alerte, le Gouvernement prend des mesures

Betterave sucrière : après l'alerte, le Gouvernement prend des mesures

Une multiplicité d'acteurs tirait la sonnettes d'alarme ces derniers jour. Avec ces nouvelles mesures, le Gouvernement semble avoir pris toute la mesure des difficulté de la filière, selon les syndicats représentatifs.
Betterave sucrière : après l'alerte, le Gouvernement prend des mesures
DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Ces mesures, qui "étaient attendues par tout un secteur" devraient permettre, selon ces syndicats, de redonner confiance aux planteurs et à la France de conserver sa souveraineté dans ce secteur.

Elles prennent la forme d'un plan de soutien dédié à la sécurisation des plantations et à l'approvisionnement des sucreries. Le ministère de l'Agriculture a notamment prévu de revoir la législation relative à l'utilisation des néonicotinoïdes pour les deux prochaines années, d'indemniser les planteurs ayant subi un préjudice cette saison, et de débloquer 5 millions d'euros pour permettre à la recherche de développer un substitut à ces produits toxiques pour les abeilles.

La FNSEA et JA saluent ces décisions, qu'elles estiment la hauteur des enjeux de souveraineté alimentaire portés par le gouvernement comme par la profession.

" Laisser la filière sans solution aboutirait à être importateur de sucre provenant d'autres pays, produit dans des conditions moins respectueuses de l'environnement et avec un bilan carbone déplorable ! Alors que la France est le premier producteur de sucre européen et que le secteur concerne 46 000 emplois dont 25 000 agriculteurs et 21 sucreries : une aberration ! ", souligne le syndicat dans un communiqué.

Il s'agit également pour la profession de " décisions de bon sens qui permettent de sortir de l'impasse et d'interdictions franco-françaises sans alternative, d'autant que la betterave n'est pas une plante mellifère (une plante dont le nectar est utilisé par les abeilles) ". D'autant que le syndicat l'assure : ces dérogation seront circonscrites. Les itinéraires techniques qui préservent la biodiversité, comme les engagements environnementaux seront tenus, selon la FNSEA.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 08 janvier 2022

Journal du08 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?