AccueilÉconomieVie des entreprisesArtisanat : Elisabeth Détry souhaite « ne pas être la dernière présidente de la CMA 77 »

Artisanat : Elisabeth Détry souhaite « ne pas être la dernière présidente de la CMA 77 »

Lors de ses vœux, la présidente de la Chambre des métiers et de l'artisanat de Seine-et-Marne n'a pas caché ses inquiétudes quant au sort réservé à l'institution qui regroupe plus de 25 000 entreprises.
Artisanat : Elisabeth Détry souhaite « ne pas être la dernière présidente de la CMA 77 »
© MSM

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

“Plus proches des territoires, des entreprises et des hommes”. C'est le slogan de la Chambre des métiers et de l'artisanat de Seine-et-Marne. Mais ce dernier pourrait, selon la présidente de la CMA 77, être battu en brèche par le projet de loi Pacte. Elisabeth Détry a en effet rappelé lors de ses vœux que cette réforme prévoyait la fusion de la Chambre au sein d'une chambre régionale, cette dernière devant ainsi se résoudre à n'être qu'une délégation départementale. « On vient nous expliquer que la régionalisation est un bienfait pour la proximité, à nous, élus de Seine-et-Marne, j'en rirais presque, mais c'est à pleurer », a-t-elle poursuivi avec gravité.

Si Elisabeth Détry ne désapprouve pas la réforme par principe, elle déplore le peu de place et d'écoute accordé aux élus de terrain. « La réduction annoncée de nos ressources va forcément remettre en cause notre capacité à mener à bien nos missions », a souligné la présidente, avant de demander l'appui des parlementaires locaux. Ces derniers pourraient en effet intervenir par le bais des amendements afin de laisser « quelques latitudes à la chambre dans sa future organisation »

« Car oui, nous nous organiserons, si l'on ne nous asphyxie pas financièrement parlant », a-t-elle souligné. La suppression du stage de préparation à l'installation des porteurs de projets, qui « permettait d'appréhender la gestion et la réglementation » est également « incompréhensible » pour la présidente de la CMA 77. Se disant toutefois « éternelle optimiste », Elisabeth Détry compte bien « continuer pour le temps qui nous est imparti ». Et de conclure : « Je ne forme qu'un vœu, ne pas être le dernier président de la Chambre des métiers et de l'artisanat de Seine-et-Marne ».

L'artisanat Seine-et-Marnais en 2018

25 062 entreprises artisanales
3 867 nouvelles immatriculations
26 276 dirigeants
2 365 auditeurs de la formation continue
2 486 apprentis

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 juin 2022

Journal du25 juin 2022

Journal du 18 juin 2022

Journal du18 juin 2022

Journal du 11 juin 2022

Journal du11 juin 2022

Journal du 04 juin 2022

Journal du04 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?