AccueilVie des entreprisesArtisanat : Elisabeth Détry souhaite « ne pas être la dernière présidente de la CMA 77 »

Artisanat : Elisabeth Détry souhaite « ne pas être la dernière présidente de la CMA 77 »

Lors de ses vœux, la présidente de la Chambre des métiers et de l'artisanat de Seine-et-Marne n'a pas caché ses inquiétudes quant au sort réservé à l'institution qui regroupe plus de 25 000 entreprises.
Artisanat : Elisabeth Détry souhaite « ne pas être la dernière présidente de la CMA 77 »
© MSM

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

“Plus proches des territoires, des entreprises et des hommes”. C'est le slogan de la Chambre des métiers et de l'artisanat de Seine-et-Marne. Mais ce dernier pourrait, selon la présidente de la CMA 77, être battu en brèche par le projet de loi Pacte. Elisabeth Détry a en effet rappelé lors de ses vœux que cette réforme prévoyait la fusion de la Chambre au sein d'une chambre régionale, cette dernière devant ainsi se résoudre à n'être qu'une délégation départementale. « On vient nous expliquer que la régionalisation est un bienfait pour la proximité, à nous, élus de Seine-et-Marne, j'en rirais presque, mais c'est à pleurer », a-t-elle poursuivi avec gravité.

Si Elisabeth Détry ne désapprouve pas la réforme par principe, elle déplore le peu de place et d'écoute accordé aux élus de terrain. « La réduction annoncée de nos ressources va forcément remettre en cause notre capacité à mener à bien nos missions », a souligné la présidente, avant de demander l'appui des parlementaires locaux. Ces derniers pourraient en effet intervenir par le bais des amendements afin de laisser « quelques latitudes à la chambre dans sa future organisation »

« Car oui, nous nous organiserons, si l'on ne nous asphyxie pas financièrement parlant », a-t-elle souligné. La suppression du stage de préparation à l'installation des porteurs de projets, qui « permettait d'appréhender la gestion et la réglementation » est également « incompréhensible » pour la présidente de la CMA 77. Se disant toutefois « éternelle optimiste », Elisabeth Détry compte bien « continuer pour le temps qui nous est imparti ». Et de conclure : « Je ne forme qu'un vœu, ne pas être le dernier président de la Chambre des métiers et de l'artisanat de Seine-et-Marne ».

L'artisanat Seine-et-Marnais en 2018

25 062 entreprises artisanales
3 867 nouvelles immatriculations
26 276 dirigeants
2 365 auditeurs de la formation continue
2 486 apprentis

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?