Accueil5 litres de gel hydroalcoolique pour les communes du Département

5 litres de gel hydroalcoolique pour les communes du Département

La profession agricole seine-et-marnaise s'est mobilisée pour permettre de protéger au mieux les élèves et les agents municipaux.
5 litres de gel hydroalcoolique pour les communes du Département
@DR

Publié le ,

En matière de protection sanitaire, les mairies seine-et-marnaises sont parées pour les jours à venir. La FDSEA77, les Jeunes Agriculteurs 77, le Syndicat Betteravier CGB Ile-de-France, et la Sucrerie Lesaffre sur son secteur d'approvisionnement ont mené une action commune en offrant à chacune d'entre elles un bidon de cinq litres de gel ou de solution hydroalcoolique. Leur objectif principal ? Participer à l'amélioration de l'accueil des élèves dans les écoles et faciliter le travail des agents municipaux.

« Les betteraves cultivées dans le département son la plupart du temps utilisées pour produire du sucre », rappellent ces acteurs. Certaines sucreries-distilleries produisent aussi de l'alcool, aujourd'hui utilisé en grandes quantité pour produire du gel ou des solutions hydroalcooliques, outils indispensables à la réussite du déconfinement.

Cette opération est donc également, pour la profession agricole, l'occasion de mettre en lumière la culture betteravière et la filière sucrière de Seine-et-Marne. Cette dernière produit, outre du sucre et de l'alcool (habituellement utilisé dans les biocarburants), de la pulpe, destinée à l'élevage et de la méthanisation. En Seine-et-Marne, en 2019, 2,5 millions de tonnes de betteraves ont été produite sur 32 145 hectares, soit près de 315 000 tonnes de sucres, 36 000 hectolitres d'alcool et 373 000 tonnes de pulpes.

Plus largement, « c'est l'importance des grandes cultures et la richesse de toute l'agriculture seine-et-marnaise » que ces acteurs veulent rappeler, et notamment « sa diversité en termes de productions et de pratiques culturales, sa place essentielle dans le tissu rural et sociétal, les enjeux qu'elle porte en termes d'économie, d'emploi, d'indépendance alimentaire tant pour l'alimentation humaine qu'animale… ».

Laurence Fournier, secrétaire générale de la Fdsea77, Vincent Bouvrain, président du canton de Provins, Guillaume Maris et Pauline Simony, présidents du canton Villiers-Provins des Jeunes agriculteurs, ont remis un bidon de 5 litres de gel au maire de Provins Olivier Lavenka. Au cours de cet échange, la profession a présenté à l'édile les atouts de l'agriculture seine-et-marnaise et les problématiques spécifiques auxquelles est confrontée la filière betteravière.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?