AccueilÉconomie287 000 recrutements en 2014, selon Pôle Emploi

287 000 recrutements en 2014, selon Pôle Emploi

Afin de connaître les intentions de recrutement des entreprises en 2014, Pôle emploi Ile-de-France a interrogé 289 000 employeurs du secteur public et privé régional. 59 900 établissements franciliens ont répondu à cette enquête réalisée avec l'aide du Credoc.

Économie Publié le ,

Pour l’année 2014, 17,3 %% des établissements d’Ile-de-France projettent d'embaucher des salariés. Ce sont 287 000 projets qui sont ainsi envisagés ce qui représente une hausse de 2 %% par rapport à 2013 et un potentiel de 6 300 embauches supplémentaires.

38 %% de ces intentions d’embauche sont assorties de difficultés de recrutement (contre 42 %% en 2013) et 16 %% concernent des emplois saisonniers. Début 2014, 59 900 établissements ont exprimé des intentions de recrutement au cours de l'année, c'est-à-dire 17,3%% du total des employeurs de la région. La propension à recruter augmente dans l’ensemble des secteurs d’activité à l’exception de l’industrie manufacturière. La propension à recruter la plus élevée se retrouve dans les activités de services (77 %%). Les Hauts-de-Seine & Paris concentrent à eux seuls plus de 50 %% des projets de recrutement.

L’offre de recrutement 2014

Les 59 900 établissements franciliens enquêtés envisagent collectivement 287 000 embauches en 2014. Avec plus de 220 000 projets de recrutement, les activités de services concentrent les trois quarts des intentions d'embauches dans la région pour les sous ensembles suivants : services scientifiques et techniques, services aux particuliers, information-communication et santé-action sociale. Dans 38%% des cas, les recrutements sont jugés difficiles par les employeurs franciliens. Le taux était de 42 %% en 2013. C’est dans les métiers de l’industrie agroalimentaire et l’agriculture que la part de recrutements jugés difficiles est la plus importante : 49 %% des cas. La part des prévisions d’embauche à caractère saisonnier est relativement faible. Elle représente 16 %% des projets de recrutement jugés difficile. Soit trois points de moins en comparaison à 2013. Ce chiffre est de 39,2 %% au niveau national.

L’Essonne ouest et les Yvelines sud sont les bassins d’emploi où sont enregistrées les plus fortes difficultés des projets de recrutement. Presque un poste sur deux est concerné. Ces intentions d’embauche se traduisent par des offres d’emploi déposées auprès de Pôle emploi.

Ainsi cette enquête permet de pourvoir les postes directement. Mais l’utilisation opérationnelle de ces données ne s’arrête pas là. En effet, Pôle emploi Ile-de-France compile ces données afin de promouvoir auprès des demandeurs d’emploi, les secteurs porteurs d’offres d’embauche sur 2014. Mais aussi, activer, en collaboration avec ses partenaires et les acteurs de l’insertion professionnelle, une offre de formation en cohérence avec les attentes des entreprises.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?