AccueilActualitéSociété15 et 10 ans de réclusion criminelle pour des cambriolages
Justice

15 et 10 ans de réclusion criminelle pour des cambriolages

Deux hommes, dont Nicolas Bras, ancien évadé de Fresnes, ont été condamnés à 15 et 10 ans de réclusion criminelle et un troisième a été acquitté, le 18 novembre, par la cour d'assises de Seine-et-Marne, à Melun, pour des cambriolages en 2019.
15 et 10 ans de réclusion criminelle pour des cambriolages
© Adobe Stock

ActualitéSociété Publié le , (Avec AFP)

Nicolas Bras, 33 ans, désigné lors de l'instruction comme le leader, a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle sans période de sûreté pour "extorsion avec arme" et "séquestration". Un deuxième accusé, âgé de 27 ans, a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle. Le troisième hommepoursuivi a été acquitté. « Cet acquittement au bénéfice du doute est la preuve d'une justice saine », a réagi son avocat Me Robin Binsard, évoquant l'absence d'"élément à charge sérieux" contre son client.

Les trois hommes étaient accusés d'avoir commis, d'avril à juillet 2019,
cinq cambriolages en présence des propriétaires, en région parisienne, alors que Nicolas Bras était en cavale. Fin 2018, il s'était évadé de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) en escaladant les murs. Après neuf mois de fuite, il avait été arrêté à la gare de Perpignan lors d'un contrôle. Plusieurs fois condamné pour braquages et extorsions avec armes, il était considéré comme un détenu particulièrement surveillé (DPS), car il s'était déjà évadé à deux reprises, en 2016, d'un commissariat, puis du tribunal de Créteil. A Melun, il comparaissait depuis lundi détenu en exécution d'une précédente peine. Ses co-accusés étaient, eux, en détention provisoire.

Vaires-sur-Marne et Pomponne ciblées

En avril 2019, la série de cambriolages au mode opératoire identique avait commencé à Vaires-sur-Marne. Vers 23 heures, ils s'introduisent dans un pavillon et surprennent un couple tranquillement installé devant la télévision. Menacés par une bombe lacrymogène, une arme de poing et un couteau, les propriétaires sont forcés d'indiquer où se trouve l'argent liquide. Ils sont alors enfermés dans une chambre avec leurs deux enfants. Les malfaiteurs prennent la fuite avec cent euros, une alliance et un ordinateur. Deux cambriolages similaires, ont été ensuite commis en sept jours à Pomponne, avant que les malfaiteurs ne se délocalisent dans les Yvelines et l'Oise. Les codes de carte bleue étaient systématiquement extorqués. Le préjudice total des cambriolages n'a pas été évalué lors de l'enquête.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 05 novembre 2022

Journal du05 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?