AccueilTerritoiresCollectivité« La ruralité est une chance pour la France, pas un problème »

« La ruralité est une chance pour la France, pas un problème »

Secrétaire d'Etat chargé de la ruralité, Joël Giraud était l'invité de marque de l'assemblée générale de l'association des maires ruraux de Seine-et-Marne, qui a réuni dernièrement 100 personnes en visioconférence.
« La ruralité est une chance pour la France, pas un problème »
© DR

TerritoiresCollectivité Publié le ,

Très sollicité au point de rester plus longtemps que prévu, malgré un agenda chargé, Joël Giraud a tenté de rassurer les membres de l'AMR 77 sur la place de la ruralité.

Les maires des communes rurales se plaignent de ne pas être assez écoutés et soutenus.
Entendez-vous cette critique ?

La ruralité est une chance pour la France, pas un problème. J'ai été maire d'une commune rurale pendant 27 ans, je sais donc ce que c'est. Ma mission est de faire de l'interministériel, car certains ministères ont oublié la ruralité. Il faut respecter l'agenda rural. Chaque ministre doit s'approprier cet agenda.

Quelles sont les dispositions prises par le Gouvernement pour tenter de rassurer les territoires ruraux ?

Le dispositif “Cœur de ville” va être élargi aux petites communes, notamment les centre-bourgs. Concernant le plan de relance, il faut alléger un certain nombre de processus pour accélérer les crédits. Huit cents volontaires territoriaux en administration vont être embauchés pour couvrir les besoins des petits territoires. Il y a également la nécessité de lutter contre la désertification médicale. Je suis donc favorable au remboursement de la télémédecine et à l'installation de médecins internes dans les territoires ruraux.

Les élus ruraux se plaignent également du transfert de la compétence de l'assainissement de l'eau vers les Etablissements publics de coopération intercommunale (EPCI). Que leur répondez-vous ?

Les critères d'attribution, c'est là où le bât blesse. Ils peuvent être modifiés. Il faut instaurer un dialogue avec les intercommunalités et une progressivité des redevances. Essayons de trouver le bon équilibre entre bonne proximité et solidarité.

Où en est l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) créée par la loi du 22 juillet 2019 ?

Elle est opérationnelle depuis cette année et a instauré le Nouveau conseil aux territoires (NCT) qui doit permettre de faire connaître l'ingénierie des territoires.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

Journal du 23 avril 2022

Journal du23 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?