Tont & Co : des moutons entretiennent les espaces verts

le - - Entreprise

Tont & Co : des moutons entretiennent les espaces verts
© MSM

Cette entreprise propose un service de tonte peu banal sur la Seine-et-Marne et l'Île-de-France.

Si la tondeuse verte, ludique et pédagogique n'a pas encore été inventée par l'homme, Dame Nature en est déjà pourvue. C'est aujourd'hui une évidence pour Frédéric Nion qui, depuis 2008, propose aux Franciliens une solution d'éco-pâturage « clé en main ».

En effet, chez Tont & Co, tondeuses et autres outils bruyants sont remplacés par d'inoffensifs ovins paissant les herbes folles. Après la pose d'une clôture sur un espace vert à entretenir, d'un minimum de 1 500 m², Tont & Co place une cabane, un abreuvoir et quelques moutons, dont le nombre total dépend de la surface à brouter.

Puis, en fonction des besoins du client, l'entreprise peut assurer le suivi du cheptel (soin des moutons, service d'urgence 24/24 en cas de difficultés avec un animal, fourniture de foin…).

« Les contraintes juridiques et administratives liées à l'élevage, la tonte ou encore les frais de vétérinaires sont compris dans ce service que je propose en ma qualité d'éleveur, depuis mon QG où je dispose de foin et de bêtes, explique Frédéric Nion. Plus qu'une simple fourniture d'animaux, je propose ma connaissance du métier ».

Une tondeuse verte et ludique

Tont & Co peut intervenir principalement en Seine-et-Marne et plus globalement en Île-de-France, auprès de parcs d'activités, d'immeubles de bureaux, de paysagistes, de plateformes logistiques ou encore de collectivités. « Au départ, c'est parti d'une plaisanterie avec ma fille, qui, petite, souhaitait côtoyer de plus près les animaux vus à la télé. » Après la pose d'une première clôture sur le terrain familial, Frédéric Nion introduit oies, poules, ânes… Et pour finir des moutons. « Rapidement, la popularité de la clairière a grimpé, avec le passage des promeneurs le dimanche. »

Tont & Co se voit alors contrainte de se doter d'un statut administratif en bonne et due forme. « J'ai été sollicité par certaines personnes de mon entourage souhaitant entretenir leur parcelle et l'entreprise a réellement démarré en 2012 », témoigne Frédéric Nion, qui précise que le côté vert et ludique de l'éco-pâturage a attiré ses premiers clients. « Je veux rester local et continuer de gérer moi-même cette activité artisanale. J'ai la possibilité de pouvoir mener à bien ce job en complément de mes mandats locaux », conclut celui qui est élu sur les terres de Conches-sur-Gondoire.

frederic.nion@gmail.com

Des moutons à l'assaut des talus du périphérique


La Ville de Paris a déjà testé le concept en 2016 avec des moutons d'Ouessant sur plusieurs sites : entre la Porte Dauphine et la Porte de la Muette et entre la Porte Dorée et la Porte de Vincennes.




Quentin CLAUZON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide